Fichier de configuration

L'installation étant terminée nous allons nous occuper du fichier de configuration.

Regardons le contenu du répertoire de chip ( /home/chip ) :

chip@chip:~$ ls -l
total 32
drwxr-xr-x 9 chip chip 17144 avril 29 20:59 direwolf
-rw-r--r-- 1 chip chip 16072 avril 29 22:50 direwolf.conf
-rw-r--r-- 1 chip chip   833 avril 29 22:50 sdr.conf
-rw-r--r-- 1 chip chip  3383 avril 29 22:50 telem-balloon.conf
-rw-r--r-- 1 chip chip   400 avril 29 22:50 telem-m0xer-3.txt
-rw-r--r-- 1 chip chip  1080 avril 29 22:50 telem-volts.conf
chip@chip:~$

Comme on le voit, il y a un répertoire 'direwolf' qui contient le logiciel que nous avons installé.
Ensuite, plusieurs fichiers de configuration exemples.
Lorsque nous entrons la commande 'direwolf' toute seule, le programme lit le fichier de configuration 'direwolf.conf'.
Il est possible de lui indiquer un fichier différent avec l'option '-c' comme ceci :

direwolf -c autrefichier.conf

Ceci peut permettre de créer différents fichiers, pour différentes configurations, et de les choisir au moment du lancement.
D'autres paramètres sont utilisables avec la commande, nous verrons cela dans une autre page.

Mais revenons au fichier de configuration.
Pour l'instant nous allons utiliser le fichier de configuration par défaut, direwolf.conf.
Pour l'éditer, ouvrez-le dans votre éditeur favori. Pour ma part j'utilise nano :

nano direwolf.conf

Vous voyez ainsi le contenu du fichier que vous allez devoir compléter.
Toutes les informations sont données dans la documentation de Direwolf :
https://github.com/wb2osz/direwolf/raw/master/doc/User-Guide.pdf .

Nous allons voir ici les principaux paramètres à renseigner suivant les options choisies :

  • digipeater
  • IGate RX ou IGate TX
  • tracker aprs
  • TNC virtuel

Je vous invite à lire l'ensemble du fichier pour vous familiariser avec lui. Il est très bien documenté et ne devrait pas vous poser trop de problèmes.

Les commandes de configuration sont, en général, un mot clé suivi de un ou plusieurs paramètres.

  • les commandes sont insensibles à la casse (vous pouvez les écrire en majuscules ou minuscules).
  • les paramètres sont sensibles à la casse : majuscules et minuscules sont différents.
  • les paramètres contenant des espaces doivent être mis entre guillemets.

Exemple, ces deux commandes sont équivalentes :
    PTT /dev/ttyS0 RTS
    ptt /dev/ttyS0 RTS

Mais la suivante ne l'est pas, car les noms d'interfaces sont sensibles à la casse.
    PTT /dev/TTYs0 RTS






Pour compléter cette page, reportez-vous à
la documentation de Direwolf.